Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Sorcier ou médium ?
--> Chronique n°31

Savez-vous pourquoi il n’y a pas de bonnes prévisions météo personnelles sans l’aide du sorcier ?... Entendons-nous bien ! Le sorcier dont nous parlons ici est constitué de bois et/ou de métal et de verre… Il s’agit du baromètre, que certains marins appellent ainsi car il anticipe merveilleusement l’évolution du temps.


Bien sûr, à première vue, il indique presque toujours la mention « variable » mais il ne faut pas trop s’occuper des inscriptions qui sont marquées. En dessous de 1010-1015 hPa (= hectopascals, anciennement millibars), la pression atmosphérique –c’est-à-dire le poids de l’air– est considérée comme basse et indiquant la présence ou la proximité d’une dépression (et qui dit dépression dit généralement temps perturbé). Au dessus de 1015-1020 hPa, on identifie la pression comme élevée et révélatrice de la présence ou de la proximité d’un anticyclone (et qui dit anticyclone dit généralement temps calme et sec).


En fait, ce n’est pas tant la valeur de la pression à un moment donné qui a de l’importance, mais bien la tendance barométrique sur 12, 24 ou 48 heures : tendance à la baisse (dégradation probable), à la hausse (amélioration probable) ou stabilité (statu quo probable). En fin de compte, bien utiliser un baromètre, ce n’est pas vraiment… sorcier !

 

Ecrit par PierreSansLeLoup, le Lundi 6 Octobre 2003, 16:38 dans la rubrique "Météorologie".