Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Le sable mouvant tient (presque toutes) ses promesses
--> Chronique n° 180 (astronomie & planète Terre)

Des physiciens néerlandais ainsi qu’un physicien français ont étudié les caractéristiques du sable mouvant à partir d’un échantillon provenant de la région de Qom, en Iran. Leurs résultats, parus récemment dans la revue scientifique Nature, confirment une grande partie de ce que l’on pensait au sujet des sables mouvants.

 

C’est près des estuaires, des rivières et des plages que l’on trouve le sable mouvant. Ses composants sont du sable fin (40% du volume), de l’argile et de l’eau salée. Le mélange argile/eau entre les grains de sable empêche ceux-ci de s’effondrer sous leur propre poids.

 

On a coutume de dire que, quand on se trouve sur du sable mouvant, il ne faut pas bouger, qu’il est impossible d’en sortir seul et que l’on peut s’y noyer… Reprenons ces trois affirmations une et une et voyons ce que les chercheurs ont découvert en faisant une reconstitution en miniature de sable mouvant.

 

1) Il ne faut pas bouger… Cela s’est avéré vrai. En effet, bouger induit une forte agitation du sable mouvant, ce qui fait que le mélange eau + argile se liquéfie. Cela crée une déstabilisation de l’ensemble qui fait que le sable tombe au fond et donc que l’on s’enfonce. Il faut donc rester calme !

 

2) Il est impossible d’en sortir seul… C’est partiellement exact car une technique permet de se libérer. Mais sinon, le sable fin s’est donc positionné au fond et l’eau se retrouve au-dessus. La densité du sable fait qu’il est strictement impossible de soulever les pieds. Il faut donc faire en sorte qu’ils puissent remonter à la surface, en s’arrangeant pour faire descendre l’eau le long de vos jambes. Pour atteindre cet objectif, on fera des mouvements circulaires avec celles-ci pour permettre à l’eau de s’infiltrer.  

 

3) On peut s’y noyer… Cela n’est vrai que si l’on se trouve au bord de la mer, que la marée monte et que l’on n’a pas le temps de s’échapper… Hormis ce cas de figure, la raison de l’impossibilité de se noyer est simple : la densité du sable mouvant est bien supérieure à celle de l’eau et donc des êtres humains. De fait, l’enfoncement sera toujours partiel (à peu près jusqu’à la taille).

 

Malgré ces quelques bonnes nouvelles concernant le sable mouvant, il est bien évidemment tout à fait déconseillé de les tester en se positionnant volontairement sur du sable mouvant…

 

(d’après AFP, Reuters [USA], www.livescience.com)
Ecrit par PierreSansLeLoup, le Mardi 18 Octobre 2005, 15:25 dans la rubrique "Astronomie & planète Terre".