Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Et l’homme créa les planètes naines…
--> Chronique n° 225 (actualité)

Le jeudi 24 août 2006 à 15h33, Pluton est passée du statut de planète à celui, créé pour l’occasion, de planète naine… C’était lors de la session de clôture de la 26e assemblée générale de l’Union Astronomique Internationale (UAI), qui se tenait à Prague, en République tchèque.

 

Dorénavant, notre système solaire possède 8 planètes (de la plus proche à la plus éloignée du Soleil : Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune) et 3 planètes naines (l’ex 9e planète Pluton, l’ex « 10e planète » UB313 –alias Xena pour l’instant- et l’ex gros astéroïde Cérès [situé entre Mars et Jupiter, c’est le 1er astéroïde découvert –en 1801]). La plus grosse des planètes naines est actuellement Xena (son diamètre estimé est d’environ 2 400 kilomètres –voir la chronique n° 169).

 

Le club des planètes naines verra arriver progressivement de nombreux nouveaux membres. Il s’agira, pour la plupart, d’objets de la Ceinture de Kuiper (située au-delà de la planète Neptune) et une ou deux de ces futures nouvelles planètes naines pourraient être des astéroïdes (comme l’était Cérès).

 

A noter que la planète naine Pluton est dorénavant considérée comme la « chef de file » d’une nouvelle sous-catégorie d’objets célestes : les planètes naines situées au-delà de Neptune (appellation non officielle). Pour autant, le terme d’objets plutoniens n’ayant pas été retenu, un nom reste à trouver pour cette nouvelle famille qui, à ce jour, n’est constituée que de Pluton et de Xena

 

Même si cela est peu probable, il n’est pas exclu qu’une 9e planète (par exemple de la taille de Mars) puisse être découverte un jour…

 

Selon la définition adoptée (qui ne fait évidemment pas l’unanimité !), une planète de notre système solaire doit dominer son voisinage, ayant (à peu près…) fait le vide le long de son orbite (= s’étant débarrassée (de la plupart…) des autres objets sur sa trajectoire). Par contre, les planètes naines sont certes suffisamment massives pour que la gravité les ait faites rondes mais toutefois pas assez grosses pour avoir pu « déblayer » leur orbite. Certains scientifiques font remarquer que la Terre, Mars, Jupiter et Neptune n’ont pas fait le vide autour de leur orbite, comme le stipule la définition officielle de l’UAI : « [the planet] has cleared the neighbourhood around its orbit ».

 

Outre les planètes et les planètes naines, il existe aussi dorénavant les « petits corps du système solaire ». Cette dernière catégorie regroupe… presque tout le reste, à savoir la plupart des astéroïdes, la plupart des objets trans-neptuniens, les comètes et d’autres petits corps

 

En définitive, moins de 5% des membres de l’Union Astronomique Internationale ont pris part aux votes concernant la définition d’une planète du système solaire et une pétition hostile circule déjà…

 

(d’après le site Internet de l’hebdomadaire scientifique britannique New Scientist, celui du mensuel français Ciel & Espace et le site de l’International Astronomical Union [IAU])

Ecrit par PierreSansLeLoup, le Mardi 29 Août 2006, 01:34 dans la rubrique "Actu".